_MG_3475-HDR

OH OUI!

LIEU Chambourcy (78)
PROGRAMME Réhabilitation
MAÎTRE D’OUVRAGE privée
PHASE  livré

Métamorphose à Chambourcy (300 m²) 

Comment transformer une maison des années 80, imprégnée de son style à l’américaine « Kaufman & Broad » en logis aux lignes épurées et contemporaines ouvert sur la nature? La maison surplombe un site naturel sans vis à vis. Pour mieux en profiter, le projet crée une grande baie vitrée offrant à la ‘family room’ une vue imprenable sur le vaste paysage. Une terrasse en béton ciré, animée de potagers, fleurs et bac à sable intégrés prolonge la perspective. 

Ne pouvant faire abstraction de l’architecture existante, le projet modèle ce contexte très marqué pour faire naitre une toute autre ambiance. L’escalier central de la maison était entouré d’un vide résiduel mal défini. Le projet le transforme en volume épuré englobant l’entrée suédoise (pièces pour se déchausser et ranger tous les vêtements d’extérieurs) souhaitée par les clients. Les portes disparaissent laissant filer la lumière. Cette boite aux lignes blanche et pure, nouvelle articulation de toute la maison, adapte ses quatre faces aux pièces qu’elle regarde. Dans l’entrée, le volume se fait minimaliste. Devant le salon, il absorbe l’ancien escalier menant à l’étage. Face à la salle à manger, il offre le visage d’un « vaisselier » épuré. Au niveau de l’entrée suédoise (dissimulée derrière des portes coulissantes) un banc-coffre en chêne massif offre une assise pour toute la famille.

Par petites touches, la maison retrouve un style chaleureux. Salles de bain et dressing disparaissent derrière des volumes simples intégrant des coulissants. Rangements et touches de couleurs animent les chambres des deux enfants. Une salle de jeux et une buanderie sont créées. A la place du carrelage, le sol est recouvert de parquet ou de béton ciré, les murs sont enduits et repeints en blanc, les alcôves sont habillées de chêne massif.

Mais par dessus tout, ce qui séduira les nouveaux propriétaires, c’est la continuité spatiale créée par le nouvel aménagement. Le projet tourne, la lumière glisse sur les volumes. Fini les espaces résiduels, place à une logique spatiale globale. Loin d’être arrêté, le projet va s’étendre avec un garage enterré, un sauna, et pourquoi pas… une piscine naturelle!